janvier31

Le référencement naturel : la première étape pour être visible

Published by Kevin Gallot in Marketing online with Commentaires fermés sur Le référencement naturel : la première étape pour être visible

Le référencement est un des premiers points à bien définir pour le lancement de votre site web (voir le schéma des évolutions webmarketing)

Passez trop vite sur le référencement, c’est compromettre une grande partie la visibilité de son site lors de son lancement.
C’est en effet dans la grande majorité des cas, la première source de trafic de votre site, tant à son lancement que durant sa vie (voir l’exemple sur le blog de Thierry Cumps).

Selon un extrait de Wikipédia, le référencement peut se présenter de la manière suivante :
Sur internet, faire un lien d’une page A vers une ressource B, c’est y faire référence et donc référencer la ressource B depuis la page A. Par vulgarisation, l’action générique d’inscription dans les moteurs de recherche s’est vue appelée référencement. Aujourd’hui sa pratique s’articule autour des outils de recherche, plus particulièrement des moteurs et des annuaires de recherche, alors que cette activité est en réalité comparable à du netlinking.”

puzzle

Focus sur la chronologie d’un référencement naturel…

Le référencement naturel depuis la fin des années 90 n’a pas fondamentalement évolué. Certaines techniques restent les mêmes, mais si de nouveaux paramètres sont pris en compte, tels que le contenu rédactionnel, la popularité (via le PageRank de Google par exemple), la vie générale du site…

Une autre différence réside dans le fait qu’aujourd’hui, un moteur s’est imposé comme “le” moteur de référence : Google (avant, on devait penser à Altavista, Yahoo, Excite, Lookace, MSN, etc…). Il est utilisé par 67 % des internautes (Challenges, nº 180, 17 septembre 2009) et représente plus de 89% de part de visite (Etude AT Internet Ins. 2009)

google

Retour sur les bases du référencement naturel : 3 étapes majeures :
– Le pré-référencement
– Le référencement
– Le suivi de référencement

LE PRE-REFERENCEMENT

  • Les balises METAS

Les métas représentent l’étape essentielle de pré-référencement pour les moteurs de recherche.
Pour l’indexation au niveau des moteurs de recherches, les METAS sont des éléments indispensables pour donner une identification du site à indexer (ces balises se situent entre les balises <HEAD> et </HEAD> de votre code HTML).

Nous attirons votre attention sur l’importance de cette partie : réflexion sur les mots clefs, sur la description. Ne “jeter” pas les mots-clefs comme une simple suite de mots. Pensez à votre activité, à la concurrence et aux besoins des internautes.

Voici les principaux métas, pour avoir une indexation optimale,

  • Description

Correspond à la description de votre site (comptez environ 200 caractères)
<meta name=”description” content=”la description de votre site”>

  • Mots Clefs

Correspond aux mots-clefs de votre site (maximum de 1000 caractères)
<meta name=”keywords” content=”mots clefs, mots cles, mots, cles…”>

  • Revisite des moteurs

Correspond a la réindexation automatique des moteurs de recherche
<meta name=”revisit-after” content=”31 days”>

  • Moteurs de recherches (robots)

Permet de donner des indications aux moteurs de recherche pour l’indexation de l’intégralité ou d’une partie de votre site
<meta name=”robots” content=”valeur1, Valeur2″> La valeur1 peut être :
– All : indexation de tout (par défaut)
– None : aucune indexation
– Index : Page à indexer
– Noindex : Page non indexée, mais si “Follow” en Valeur2, les liens sont indexés
La valeur2 peut être :
– Follow : Le moteur suit tous les liens (par défaut)
– Nofollow : Le moteur indexe uniquement cette page

  • Zoom sur les mots clefs (balise keywords)

Attention, il faut bien les définir : trouver des mots clefs percutants et utilisés par la plupart des internautes.
Pour les connaître, c’est très simple : prenez les sites proposant les même services que vous et qui marchent bien. Une fois sur le site, affichez la source et relevez les métas utilisés.
Cette méthode peu orthodoxe permet de connaître les points forts de vos concurrents.
Mettez-vous toujours à la place de vos internautes : “quels mots-clefs taperaient-ils pour vous trouver ?”

  • Les points à savoir

Portez une attention particulière a la mise en place de vos métas. Ciblez vos mots clefs
Ne ” balancez ” pas 20 fois le même mot clef dans vos balises <KEYWORDS> et <DESCRIPTION>.
Cela s’appelle le “spammdexing” qui peut vous porter préjudice lorsque vous êtes ” jeté ” d’un moteur de recherche… Google a mis en place d’ailleurs une “sandbox” avant de blacklister votre site (voir le dossier de Webrankinfo sur le sujet).

LE REFERENCEMENT

Types de référencement
Gardez en tête que pour une bonne indexation, il faut cibler 3 catégories de sites .
– Les moteurs de recherche
– Les annuaires de recherche
– Les sites regroupant des ressources spécifiques (annuaires spécialisés)
Pour ces premiers, les métas entrent en jeu. Pour les deux autres catégories, le référencement sera manuel, c’est a dire que la description ainsi que les mots clefs seront effectués à la main.

Comment référencer ?
Il y a deux types de référencement :
– le référencement manuel : par vos soins
– le référencement automatique : soit gratuit, soit payant.

Gérer son référencement
– Lister les moteurs et annuaires dans lesquels vous indexerez votre site.
– Effectuez le référencement.
– Ensuite, contrôler le bon déroulement (post référencement).
En effet, il faut savoir que le référencement naturel d’un site demande du temps et n’a aucune garantie de bon référencement…

LE POST-REFERENCEMENT

Cette dernière étape, et non des moindres, vous permet de suivre l’évolution du référencement de votre site auprès des annuaires et moteurs de recherche.
Un check-up est donc nécessaire au moins toutes les semaines au début (en cas de soumission gratuite), voire tous les mois.
Si, au bout d’un mois, deux mois, toujours rien ; alors réeffectuez le référencement dans ces outils.

Les autres facteurs d’un bon référencement naturel

  • Un contenu éditorial renouvelé régulièrement (et de plus en plus important, notamment avec le nouvel algorithme de recherche Caféine de Google)
  • Des liens croisés vers des sites partenaires (principe de l’échange de lien ou de linking, permettant d’accroitre la popularité du site. Voir aussi le PageRank, sur Wikipedia)
  • La création d’un “sitemap”, qui est une représentation de l’architecture du site, qui liste les ressources proposées, en général sous forme hiérarchique. (L’article du Journaldunet vous présente l’architecture d’un sitemap).
  • La non-présence d’erreur 404 ou de redirection
  • L’ancienneté du site : plus tôt votre site est enregistré, meilleur sera son positionnement naturel dans les résultats

En final : gardez en tête qu’un référencement naturel est long mais qu’il est pérenne dans le temps (tant que votre site est en ligne). Pour “équilibrer” cette attente, il est souvent proposé du référencement payant (positionnement), quant à lui immédiat, mais couteux et ponctuel.
Article rédigé par Kevin Gallot sur global-dev.com le 11/10/2003 et mis a jour le 31/01/2010.
Photo haut de page : Gautier Willaume – Fotolia

Comments are closed.

Dernières publications

Sorry, your latest timeline post either doesn't contain an image or it wasn't uploaded manually. Imported images are not supported.

Le growth hacking : plus qu’un état d’esprit. Avant tout des compétences !

Voir la timeline

A propos du blog
A propos de Kevin Gallot.